Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Nathalie

ÉCRIT PAR NATHALIE

Coach professionnelle : « Passeuse de dimension professionnelle et personnelle »

Qu’est-ce qui t’a amené à la Cure Cheval et Sabre ?
Cela faisait des années que je voulais expérimenter l’équicoaching, j’étais très curieuse de cette expérience et je ressentais le besoin de me confronter au cheval. Connaissant Céline et ayant été accompagnée par Chrystelle dans la Pépinière Chamanique, j’avais une totale confiance. J’avais déjà éprouvé et ressenti l’impact de la pratique du Sabre et du Kinomichi sur de nombreux aspects de ma vie, j’étais ainsi curieuse d’associer cette pratique au travail avec les chevaux. C’était donc une nouvelle expérience et une occasion de me connaître, d’identifier et de lever mes freins.

Qu’est-ce que cette Cure t’a apporté pendant et après ?
Pendant la Cure, j’ai récolté des éléments sur ce qui s’était déjà dénoué en moi. J’ai aussi perçu ce qui se jouait pour moi dans ma vie à l’instant de la Cure et ce qui demandait à être travaillé dans l’avenir. Ce fut très riche en émotions et en prises de conscience aussi bien intellectuelles que corporelles qui sont venues planter des graines qui continuent de germer. J’ai pu mettre en place des actions pour avancer sur ce que j’avais identifié et cette expérience continue de m’accompagner. J’ai hâte de la revivre, comme un point d’étape dans le chemin de mon évolution !

Comment as-tu trouvé l’alliance des chevaux et de la pratique du sabre ?
Alors que je n’avais pas particulièrement d’attente sur la pratique du Sabre et du Kinomichi contrairement au travail avec les chevaux, la Cure m’a montré que les deux sont complémentaires. Ainsi, même si je ne venais pas directement pour le Sabre, la pratique m’a fait prendre conscience du chemin parcouru en quelques mois depuis le dernier résidentiel de la Pépinière Chamanique. Je me suis vue avoir évolué dans mon rapport à mon espace et à l’autre. Le cheval et le Sabre se sont alliés car, pour moi, ils n’ont pas forcément travaillé sur les mêmes choses en même temps et cela a rendu la Cure d’autant plus riche !